samedi 24 mars 2018

L'Avis de Ramettes : La vraie recette de l’amour







Agnès Laroche
Ill. Clotka
Rageot, 2016, 207 p.,11,90 €

4e de couv. :
Roméo adore cuisiner ! Le soufflé à la vanille et le fondant au chocolat n’ont pas de secret pour lui. Il dévore aussi des yeux, en silence, sa voisine Juliette. Quand son copain Yann, nul en français, lui demande de l’aide, il accepte. Il doit écrire à sa place des lettres d’amour… à l’inaccessible Juliette. Tel Cyrano, Roméo se prend au jeu des missives puis lui révèle ses sentiments par gâteaux interposés. Bientôt il se trouve face à elle au concours du meilleur pâtissier. Une pincée d’admiration,


Mon Avis :

Cette histoire est résumée dans le titre et  dans l’illustration de la couverture.
Une histoire qui fait du bien. Une famille où tout va bien, le père est prof de français, la mère est chef cuisinière, la grande sœur une ado agaçante et bienveillante. Roméo est un collégien tranquille avec des amis, dont Yann son meilleur ami. A chacun sa passion, Roméo c’est la cuisine et Yann le rugby. Est-ce que l’entrée d’une file va modifier leur relation ? Leur amitié surmontera cette nouveauté ?
Ce n’est pas n’importe qu’elle fille, c’est Juliette, le premier amour de Roméo. Séparés par leur famille ! –Tiens ça ne vous rappelle rien ?-  Un petit secret qu’il n’avait pas partagé avec personne.
Cette histoire tendre et drôle, avec un côté dramatique aura des rebondissements jusqu’à la dernière scène.
Yseult, la grande sœur,  sera là pour soutenir et conseiller son jeune frère… et le taquiner aussi. Elle l’initiera au théâtre en lui faisant lire « Roméo et Juliette de Shakespeare et « Cyrano de Bergerac » d’Edmond Rostand.
Vous l’aurez remarqué les deux enfants de la maison on des prénoms très littéraires.
Yseult a hérité du plaisir de la littérature du papa, alors que Roméo à hérité de l’art culinaire de la maman.
D’autres allusions littéraires et musicales parsèment le texte, mais que le jeune public ne verra pas forcément, d’où l’intérêt de partager les lectures de ses enfants.
Le fil conducteur de roman que l’on suit en parallèle avec celui de l’amour, c’est celui de la passion de la cuisine et de la pâtisserie qui réconcilie tout le monde. Un peu de douceur dans un monde de brute !
Les titres allient ces deux thèmes amour et recette et séduira les gourmands. Dans beaucoup de chapitre on a les grandes lignes de certains desserts.
Ce roman jeunesse met en avant la passion et la vocation qui se révèle parfois très jeune. Il faut savoir repérer ces attirances et leur permettre de développer…
Le côté roman engagé que je recherche un peu dans cette sélection se retrouve dans l’idée savoir écouter l’autre et savoir l’accompagner dans ce fait son essence.
Encore une belle découverte sélection du prix des incorruptibles 2017-2018.
A bientôt.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire